LES ALPES
Flore de la chaîne alpine

Flore des Alpes

En raison de leur position géographique, de leur histoire géologique et climatique, les Alpes représentent le territoire le plus riche du continent européen avec près de 39% de la flore. Seules, en Europe, les péninsules ibérique et balkanique ont probablement des richesses aréales supérieures. Paul Ozenda, dans un essai d'évaluation numérique (1985), en mettant en avant qu’« une évaluation précise est cependant difficile », estime cette flore alpine à près de 5 000 ± 500 espèces.
La flore alpine a dû s'adapter aux rigueurs des conditions climatiques et aux conséquences qu'elles engendrent : le vent, le froid, la neige, l'intensité du rayonnement solaire. Elle est soumise a une courte période de végétation souvent sur des sols pauvres et rocheux.  On trouve des fleurs courantes comme le rhododendron des Alpes, l' Aster des Alpes, la gentiane et l’Edelweiss.
Certaines zones sont cependant plus riches en flore que d' autres ; le sud des Alpes occidentales ainsi que le sud des Alpes orientales, zones soumises en grande partie à un climat de type méditerranéen.

D’un point de vue géologique, on distingue des différences entre la flore de montagne calcaire et celle de massif siliceux. Les plantes dîtes calcifuges préfèrent des substrats basiques ou neutres tandis que les plantes calcicoles les substrats alcalins (terrains acides calcaires).

Les espèces endémiques et subendémiques s’évaluent à 400 environ (Pawlowski 1970), se retrouvent souvent en haute altitude, avec un endémisme plus élevé au sud qu'au nord réparti dans trois grands secteurs : les Alpes maritimes*, les Préalpes lombardo-vénitiennes et les Alpes et Préalpes carniques et juliennes.
La Gentiana burseri (ssp villarsi), la Saxifraga florulenta, le Geranium argenteum, la campanule de Zoys, le Lilium carniolicum, la vulnéraire des Chartreux en sont quelques exemples.

L'élévation des températures liée au changement climatique menace de nombreuses espèces et modifie leur aire de répartition, les contraignant à se déplacer en altitude.

*Alpes maritimes comme région géographique et non pas le département français

Flore-Références bibliographiques

(voir certaines espèces)

Remerciement spécial à Francis Ivaldi