LES ALPES
Préhistoire

De nombreuses traces de civilisation très ancienne attestent d'une présence humaine dans les Alpes et ce, dès le paléolitique (Aurignacien). Cette occupation du territoire alpin s'est perperpétuée au fil des siècles, des pics de fréquention alternant avec des périodes d'exode, et l'existence d'un espace historique s'impose comme une évidence.

La Préhistoire et la Protohistoire

(les dates se situent toutes avant Jésus-Christ)

La présence de chasseurs-cueilleurs nomades dans les Alpes remonte au Paléolithique (âge de la pierre taillée). Cette période est marquée par les glaciations du quaternaire (cycle) qui ont conditionné la présence de l'homme à l'intérieur de la chaîne. Les traces de peuplement abondent surtout dans les régions circumalpines. Cependant, quelques indices attestent de la présence interne de l'homme de Néandertal lors du dernier interglaciaire Riss-Würm (-120 000 ans) mais toutes ces occupations restent brèves. Les chasseurs Moustériens néandertaliens occupent des grottes en altitude qui ont servi de repaire aux grands ours des cavernes.
Pendant la dernière glaciation (Würm) il y a -35 000 ans on assiste à la colonisation de l'homme de Cro-Magnon. À partir du Mésolithique (-10 000 ans), le climat s'adoucit facilitant l'accès dans les massifs, même dans les zones élevées.
Le Néolitique (âge de la pierre polie) atteint les Alpes avec un retard de 4000 à 2000 ans. Une nouvelle société, plus sédentaire, d'éleveurs-agriculteurs voit le jour. Ces populations ont à la fois, traversé et occupé le territoire alpin. Émergent alors trois types d'activité économique : la transhumance, l'agriculture et l'exploitation minière qui se développe pendant l'Âge des métaux.
Bien que les pôles de civilisation se concentrent en bordure des lacs de basse altitude, comme le révèle la période plus récente des palafittes (de -1 000 à -700), on assiste, à partir de l'Âge du Cuivre et surtout celui du Fer, à une accentuation de la pénétration humaine à l'intérieur des vallées ainsi que le franchissement des cols principaux.
À l'époque de Hallstatt (premier âge du Fer), l'extraction du fer et du sel remplace celle du cuivre. Cette exploitation procure à la communauté de Hallstatt (Salzberg), bourgade, située au coeur des hautes montagnes du Salzkammergut en Autriche, une extraordinaire richesse. Près de 3 000 tombes s'échelonnant sur cinq siècles témoignent de la présence humaine dans cette région.
L'ouverture progressive de nombreuses régions alpines date de la recherche et de l'extraction du fer, ainsi que du commerce des produits miniers. Le second âge du Fer voit l'arrivée de populations celtes (Ligures au sud-ouest, Rhètes au nord-est, Lépontiens au sud de la partie centrale, Vénètes au sud-est) qui contribueront à donner un visage humanisé aux Alpes.

Préhistoire
Protohistoire
Pléistocène
Holocène
Paléolithique inférieur Paléolithique moyen Paléolithique supérieur Mésolithique
Épipaléolithique
Néolithique ancien Néolithique moyen Néolithique final
Âge du Cuivre Chalcolithique Âge du Bronze 1er Âge du Fer 2ème Age du Fer
-3 000 000 -120 000 -35 000 -12 000
à -9 000
-5 500 -4 500 -3 500 -3 000 -1 800 -750 -450 à -10
Oldowayen, Chelléen, Acheuléen, Micoquien, Clactonien. Moustérien, Tayacien,
Châtelperronien, Aurignacien, Gravettien, Protomagdalénien, Solutréen, Salpêtre, Magdalénien (Hallstatt) (La Tène) ou
« époque gauloise »